Flash Infos :

  • 20ème AG de l’Acame à Abidjan: Le gouvernement encourage l’inst
  • Appel à communications pour les sessions publiques de la 20e AG de l
  • Coopération inter-centrales : L’ONPPC et la CAMEG mutualisent leur
  • FPI 2019: L’ACAME en séance de travail à Marrakech
  • L’ACAME participe au deuxième forum sur la Santé en Afrique
  • La première session du cours international sur les dispositifs médi
  • Madia d’or» : Dr Annette Seck Ndiaye (PNA), Deuxiéme meilleur man
  • Mission d’audit institutionnel et organisationnel de l’ONPPC–Ni
  • Renforcement des capacités sur les dispositifs médicaux : L’ACAME
  • Santé : «Avec la gratuité des anticancéreux, un nouveau pas est f
  • “Le FPI, un rendez-vous pharmaceutique à ne pas rater !” Intervie
  • (Assurance de la qualité) Produits pauvres dans des boîtes brillante
  • 11 centrales d’achat membres de l’ACAME renforcent leur système d
  • 11ème édition des APALP : Impact Malaria maintient la dynamique dans
  • 1er cours sur les Dispositifs médicaux à Ouagadougou au CHU Blaise C
  • 1ère Session de formation : Assurance Qualité (PRSAQ)
  • 1ère session du cours international sur les Dispositifs Médicaux : C
  • 20ème Assemblée Générale de l’ACAME- Les suggestions de la Minis
  • 23,3 tonnes de produits toxiques et drogues prohibés saisis et détru
  • 2ème Session de formation des Responsables Assurance Qualité et Resp
  • 2ème session de formation en Assurance Qualité (Dakar du 02 au 13 ma
  • 3e session de formation en Assurance qualité pour 10 centrales d’ac
  • 8ème COPIL-PRSAQ Déc 2016
  • ACAME : le Centre de formation et d’expertise bientôt opérationnel
  • ACAME: Atelier de validation technique du plan stratégique 2017-2021
  • ACAME: Recrutement de consultants pour l’évaluation intermédiaire
  • ACAME: Renforcement des performances de 14 centrales d’achats membre
  • Accès aux médicaments, vaccins et produits de santé : une approche
  • AG de l’ACAME : La Secrétaire permanente échange avec le Ministre
  • Alerte Produit Médical N° 3/2017 Avastin (bévacizumab) et Sutent (m
  • Alerte Produit Médical N° 4/2016 Quinine Sulfate falsifiée circulan
  • Alerte Produit Médical N°2/2017
  • Alerte Produit Médical N°6/2019 (Version française) : Hydrochloroth
  • Alerte: Pénicilline V falsifiée circulant au Cameroun
  • Algérie
  • Appel à candidature pour recrutement d’un consultant pour la mise e
  • Appel à communication de la 21ème Assemblée générale de l’ACAME
  • Appel à communication du 19ème Forum pharmaceutique international (F
  • APPEL A COMMUNICATIONS: XIXeme Assemblée Générale de l’ACAME
  • Assemblée générale TUNIS
  • Assemblée Mondial de la Santé 2014
  • Atelier d’adoption des indicateurs de performance des Centrales d’
  • Atelier d’élaboration de plan stratégique 2017-2021
  • Atelier de coordination technique du projet PERF-APPRO
  • Atelier de coordination technique du projet PERF-APPRO tenu les 25 et
  • Atelier de lancement d’une procédure d’achat groupé d’une list
  • Atelier de préparation de la documentation qualité relative au proce
  • Atelier de validation initiale des documents relatifs à la procédure
  • ATELIER SUR LE RENFORCEMENT STRATÉGIQUE DES CHAINES D’APPROVISIONNE
  • Audience de l’ACAME à la Présidence du Faso
  • Audiences dans le cadre de la demande d’Accord de siège de l’ACAM
  • Audit Qualité de 10 Centrales membres de l’ACAME
  • Avis d’appel d’offres de préqualification de la SALAMA – Madaga
  • Avis d’attribution provisoire – Appel d’offres N”01/2018/CAMEC
  • BENIN
  • Bientôt la XXe Assemblée générale de l’ACAME à Abidjan
  • Bourses de formations sur la chaine d’approvisionnement disponibles
  • BURKINA FASO
  • BURUNDI
  • Calcul des coûts des prestations logistiques
  • CAME BENIN: JOURNEE PORTES OUVERTES – 2 juin 2017
  • CAMEG BURKINA: Un Protocole d’accord transactionnel met fin à la cr
  • CAMEROUN
  • CAMME 2 CAMME-DJIBOUTI: Dossier d’Appel d’Offres International ouv
  • Centrales membres
  • Cérémonie d’inauguration du nouveau siège de la SALAMA- Madagasca
  • Cérémonie d’ouverture officielle du 20ème Forum pharmaceutique in
  • Cérémonie de clôture de la 20ème édition du Forum pharmaceutique
  • Communication 3: "Réforme de la PSP-CI en ASBL"
  • Communication 9: Développement d’un l’outil de calcul des coûts
  • Communication Jour 1: Rôle d’une centrale nationale d’achats dans
  • Communication Jour 2: Quel statut pour des Centrales nationales d’ac
  • COMORES
  • CONFERENCE DES MINISTRES DE LA SANTE DES PAYS MEMBRES DE LA CEMAC
  • CONGO
  • CONGO : Création de la CAMEPS en remplacement de la COMEG
  • Conseils sur le port du masque dans le cadre de la COVID-19 (publié l
  • Constitution d’un nouveau vivier d’Experts Techniques en Assurance
  • Construction des nouveaux dépôts de la PCG, une des priorités du Mi
  • Coronavirus : Les ministères de la Santé et de la Recherche scientif
  • Coronavirus: l'Afrique face à la pandémie le mardi 2 juin
  • CÔTE D'IVOIRE
  • Cote d’Ivoire / Secteur de la pharmacie: Abidjan accueille les trava
  • Côte d’Ivoire: 40 tonnes de faux médicaments saisis à Abidjan
  • Cours international certifiant sur les dispositifs médicaux : La seco
  • Cours international sur les Dispositifs Médicaux : Connaissances prat
  • COVID-19 : L’OMS s’enthousiasme pour la dexaméthasone
  • COVID-19 : La Pharmacie nationale d’Approvisionnement de plein pied
  • COVID-19: Interview du Pr Ange Désiré YAPI, Président de l'ACAME
  • COVID-19: L’Organisation Patronale des Comores (OPACO) équipe l’O
  • COVID-19: La Pharmacie Centrale de Guinée se lance dans la production
  • COVID-19: Observation des mesures barrières à la CAMEG-Togo
  • COVID-19: Remise des masques de protection à la Pharmacie Centrale de
  • Déclaration inter-agence sur la promotion de la production locale de
  • Deuxième session de formation des Responsables Assurance Qualité et
  • Dispositifs médicaux : C’en est fini de l’apprentissage sur le ta
  • DJIBOUTI
  • Dr Anne Maryse K’Haboré : Nouvelle Secrétaire permanente de l’AC
  • Dr Annette SECK, Directrice de la PNA-Sénégal nominée pour le prix
  • Dr Moussa Konaté à la 20ème assemblée générale de l’ACAME
  • Dr YABRE Zakariya évalue les coûts logistiques liés à la gestion p
  • Elsie BALIMA / Chargée de Communication ACAME
  • Evaluation et renouvellement de la relation stratégique entre l’ACA
  • Faire face au stress durant la flambée de maladie à coronavirus COVI
  • Falsification de céfixime : produits circulant en République Démocr
  • Faux médicaments : Le Burkina Faso signe la convention Médicrime
  • Fin de stage de Dr Adama TINTO, Pharmacien stagiaire à l’ACAME
  • Finalisation de l’étude de modélisation des couts des prestations
  • Formation des responsables Assurance qualité et responsables des fonc
  • Forum pharmaceutique international - Abidjan 2021
  • Forum Pharmaceutique international – Alger – 2017
  • FPI 2019 à Marrakech : Recommandations des différentes sessions
  • FPI 2019: Premier jour de séance de travail des Directeurs généraux
  • French Warehouse Operations Management Course Open for Registration 4
  • GABON
  • GUINEE
  • Guinée Bissau
  • image2 - Atelier de coordination technique du projet PERF-APPRO
  • Incendie à la PCG : le ministre Abdourahmane Diallo rassuré par les
  • Jean Chrysostome KADEBA, Secrétaire Permanent, ACAME, CAMEG Burkina F
  • L ’ACAME au lancement du Projet « RESOLOG » de BIOFORCE
  • L’ACAME à la FESPAO 2018
  • L’ACAME à la journée portes ouvertes des 25 ans de la CAMEG
  • L’ACAME au lancement du 19e Forum pharmaceutique international (FPI)
  • L’ACAME en ordre de bataille pour des Centrales d’achats performan
  • L’ACAME en plaidoyer auprès des bénéficiaires du projet PERFAPPRO
  • L’ACAME et Expertise France en audience avec le premier ministre du
  • L’ACAME évalue son outil de calcul des coûts logistiques
  • L’ACAME participe à la 71e Assemblée mondiale de la Santé (AMS)
  • L’ACAME présente à la cérémonie de clôture de la deuxième sess
  • L’ACAME présente au Forum pharmaceutique international 2018 (FPI)
  • L’ACAME soutient la CAMEG dans sa collecte de sang
  • L’au revoir de L’ACAME à Dr CROZIER
  • l’OCC et la FEDECAME s’accordent pour combattre l’importation de
  • L’OFFICE PHARMACEUTIQUE NATIONAL A ÉTÉ DÉTRUIT DANS LA NUIT DU 26
  • La 21ème Assemblée générale de l’ACAME en Algérie
  • LA CAMEG-Togo à l'heure du COVID-19
  • La CENAME (une des centrales d’achats membres de l’ACAME) reçoit
  • La nouvelle PSP Côte d’ivoire échange avec les établissements san
  • La nouvelle PSP Côte d’ivoire récompense les établissements sanit
  • La participation active de l’ACAME au 20ème Forum pharmaceutique in
  • La PCH élue membre de l’ACAME
  • La signature de la convention de délégation de financement du centre
  • La visite des nouveaux locaux de l’ACAME: Une aile du nouveau bâtim
  • La XIXème Assemblée Générale de l’ACAME se tiendra du 01-03 mars
  • La XXe Assemblée générale de l’ACAME en cours à Abidjan
  • Lancement de la 19ème Assemblée Générale de l’ACAME
  • Le Fonds Mondial renouvelle sa confiance à la CAMEG.
  • LE PROJET PERF-APPRO AMELIORE LE NIVEAU DE PERFORMANCE DES CENTRALES M
  • Les Directeurs généraux des centrales d’achats membres de l’ACAM
  • Les participants de l’atelier sur les indicateurs de performance des
  • Les Responsables Assurance Qualité et Responsables des fonctions Stoc
  • Les services de la Pharmacie Centrale de Guinée de nouveau fonctionne
  • LOGIVAC: Les inscriptions pour la formation en Logistique de Vaccinati
  • Lutte contre la COVID-19 : La CAMEG au cœur de la riposte aux côtés
  • MADAGASCAR
  • MALI
  • Mali : Pyramide sanitaire : La PPM a assuré la disponibilité des mé
  • MAURITANIE
  • Médicaments : « Le sujet des achats groupés est hautement stratégi
  • Médicaments essentiels: l’Acame renforce les performances de ses me
  • MEXCI 2017 à Abidjan : L’ACAME était au rendez-vous
  • Mission d’études PNA-Sénégal au Burkina Faso
  • Mission d’Expertise France au siège de l’ACAME au Burkina Faso
  • Mission en CENTRAFRIQUE
  • Moez Lidinallah Mokadem nommé Pdg de la Pharmacie centrale de Tunisie
  • NIGER
  • NPSP-CI : Un incendie s’est déclaré dans la nuit de mardi
  • OMS Genève : Séminaire sur les politiques pharmaceutiques
  • Ouverture prochaine du premier centre de documentation pharmaceutique
  • Partage d’expérience entre la PNA du Sénégal et la CAMEG du Burki
  • Participation de l’ACAME aux 25 ans de la CAMEG du Burkina Faso
  • PASSATION DE SERVICE À LA CAMEG : DR CHARLEMAGNE GNOULA PREND SES QUA
  • Photos de l’atelier sur les indicateurs de performance des centrales
  • Photos de l’audience de l’ACAME à la Présidence du Faso
  • Photos de l’audience de l’ACAME avec madame le Ministre délégué
  • Photos de la mission préparatoire de la 21ème AG de l’ACAME à Alg
  • Photos de la participation de l’ACAME à l’AMS 2018
  • Photos: Atelier de préparation de la documentation qualité relative
  • Plaquette de la 22ème Assemblée générale de l’ACAME
  • PNA INFO
  • PNA-Sénégal: YEKSI NAA remporte le grand prix du van en afrique du s
  • Point de Presse du comité d’organisation de la 19ème AG de l’ACA
  • Pose de la 1ère pierre de l’agence régionale Nouvelle PSP Côte d
  • Pr YAPI, Président de l’ACAME, fait Officier de l’Ordre du Mérit
  • Première session de formation des responsables Assurance qualité (RA
  • Présentation du CFEA au Ministre de l’Enseignement Supérieur, de l
  • Présidence de l’ACAME, Dr Moussa Konaté passe le témoin au Direct
  • Processus de mise en place d’une procédure d’achat groupé dans l
  • Projet de Renforcement des Systèmes d’Assurance Qualité de 10 Cent
  • Projet PERF-APPRO : L’ACAME en séance de travail à Abidjan
  • PRSAO
  • Quelques images de l’Assemblée générale extraordinaire de l’ACA
  • RAPPORT D’ACTIVICTES 2015
  • Rapport de l’Atelier sur l’accès aux médicaments prioritaires po
  • RAPPORT DE LA REUNION CONSTITUTIVE DU COMITE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE
  • Réalisation de la mission d’audit qualité de la CAMEBU-Burundi
  • Réalisation des missions d’audit qualité de OCOPHARMA-Comores et d
  • Réalisation des missions d’audit qualité de six (06) centrales d
  • Recommandations générales du Forum pharmaceutique international FPI
  • REMISE DE 4 CAMIONS PAR LE FONDS MONDIAL A LA CAME-BENIN
  • REMISE DE 4 CHAMBRES FROIDES PAR L’UNICEF A LA CAME
  • Renforcement de la chaîne d’approvisionnement en Cote d’Ivoire
  • Renforcement des capacités de dépistage du COVID-19 : Le directeur g
  • RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DU PERSONNEL DE LA PHARMACIE CENTRALE DE G
  • Renforcement des systèmes d’assurance qualité
  • Renforcement du système d’Assurance Qualité des centrales d’acha
  • Renforcement du système d’assurance qualité des centrales d’acha
  • Renforcement du Système D’Assurance Qualité des Centrales D’Acha
  • Report de la 21ème Assemblée générale de l’ACAME
  • REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE
  • REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
  • Réunion de partage sur les projets financés par initiative 5% au Bur
  • Réunion de présentation du plan stratégique 2017-2021 de l’ACAME
  • Réunion de présentation et d’appropriation du Plan Stratégique de
  • Réunion préparatoire du cours international sur les dispositifs méd
  • Revue de presse
  • salama Mission d’une délégation de l’ACAME à Madagascar pour pa
  • SALAMA: Vers son futur local – Pose de la première pierre
  • Santé au Burkina: 21 pharmaciens appelés à «oser risquer» pour le
  • Santé en Afrique : Vers une garantie de la qualité des médicaments
  • Santé en Afrique : Vers une garantie de la qualité des médicaments
  • Santé publique : la Cameps envisage de couvrir 80% des besoins nation
  • Séance de travail de Pr Ange Désiré Yapi, Président de l’ACAME a
  • Secrétariat permanent de l’ACAME : Fin de mission pour Dr Charlemag
  • Séminaire de formation du 28 janvier au 08 février 2008 à Ouidah BE
  • Séminaire OMS sur les Politiques Pharmaceutiques pour francophones
  • SENEGAL
  • Signature de l’accord de siège entre l’ACAME et les autorités du
  • Signature de la « Déclaration de Genève sur l’accès aux médicam
  • Signature officielle de l’accord de siège entre le gouvernement du
  • STAND ACAME 20ème FPI FPI 2019: L’ACAME au rendez-vous
  • TCHAD
  • Termes de références: Recrutement de Consultant Pharmacien National
  • TOGO
  • TUNISIE
  • Une délégation de la nouvelle pharmacie de santé publique de Côte
  • Une équipe du Secrétariat permanent à Alger pour l’organisation d
  • Une nouvelle usine de produits pharmaceutiques inaugurée en Côte d
  • Une vue du stand de l’ACAME lors du 20ème Forum pharmaceutique inte
  • Vidéo PNA Sénégal Fagaru ci Mbas mi
  • Visite de la nouvelle pharmacie de santé publique par l’Ambassadric
  • Visite du Conseil d’Administration de la CAMEG à la Nouvelle PSP de
  • Visite du Président de l’ACAME au siège de l’Association
  • Visite du Président de l’ACAME, Pr Ange Désiré YAPI, au siège de
  • VOEUX 2017
  • WHO Africa Health Forum 2019 : plaidoyer pour plus de PPP dans la sant
  • XXe AG de l’ACAME à Abidjan
  • XXe Assemblée générale de l’ACAME: toute l’équipe du Secrétar
  • XXème Assemblée Générale de l’ ACAME
  • YEKSI NAA remporte le grand prix du van en Afrique du Sud
LANGUE | fr-FR

Projet de Renforcement des Systèmes d’Assurance Qualité de 10 Centrales membres de l’ACAME en vue de la mise en conformité avec la politque Qualité du Fonds Mondial

Projet de Renforcement des Systèmes d’Assurance Qualité de 10 Centrales membres de l’ACAME en vue de la mise en conformité avec la politque Qualité du Fonds Mondial

Sur financement de Expertise France, avec l’appui de l’OMS, le projet de renforcement des systèmes d’assurance qualité a pour :
 
Objectif général: Contribuer à améliorer le fonctionnement des centrales d’achat via le développement et la mise en œuvre de leurs systèmes d’assurance qualité.
Objectif spécifique: Renforcer les systèmes d’assurance qualité de 11 centrales d’achat membres de l’ACAME.
Avec l’appui de:

Actualités

Actualités

Rencontre d’échanges avec son partenaire technique de mise en œuvre, l’Université Joseph KI-ZERBO (UJKZ)

Rencontre d’échanges avec son partenaire technique de mise en œuvre, l’Université Joseph KI-ZERBO (UJKZ)

CFEA / ACAME
Dans le cadre de la mise en œuvre du projet portant appui à la création d’un Centre de Formation et d’Expertise de l’ACAME (CFEA) co-financé par l’Initiative 5% et l’ACAME à hauteur de 706 065,85 €, une rencontre s’est tenue dans la matinée du mercredi 15 septembre 2021 au sein de l’UFR/SDS de l’Université Joseph KI-ZERBO. Cette rencontre a réuni le coordonnateur du projet CFEA, M. Kayabila TOUGRI et les responsables de l’Unité de Formation et de Recherches en Sciences de la Santé (UFR-SDS), à savoir le Pr Adama SANOU, Directeur de l’UFR/SDS, le Pr Rasmané SEMDE, Coordonnateur de la Section Pharmacie et le Dr Daniel DORI, enseignant-chercheur.

L’objectif de la rencontre était de présenter et discuter avec la partie prenante le démarrage du projet, les activités en cours, les attentes et modalités de collaboration. Une démarche hautement appréciée par les responsables de l’UFR/SDS qui ont réaffirmé leur disponibilité à examiner dans un esprit de partenariat gagnant-gagnant les modalités de collaboration envisagées. En tant que principal partenaire technique, l’UJKZ reste un acteur incontournable dans la mise en œuvre de certaines activités du CFEA. En rappel, l’objectif général du CFEA vise à « Contribuer à l'amélioration de l'accès aux produits de santé par le renforcement des performances des 22 centrales nationales d'achats de médicaments essentiels de l'ACAME et de leurs partenaires de la chaine de distribution des produits de santé ».
Les bénéficiaires directs du CFEA sont les professionnels impliqués dans la chaîne d’approvisionnement en produits de santé y compris ceux du secteur privé et confessionnel qui sollicite l’appui de l’ACAME sur des compétences de métiers spécifiques.

Le Plan Stratégique de Développement 2021-2025 chiffré à plus de 12 milliards de FCFA

Pharmacie populaire du Mali : Le Plan Stratégique de Développement 2021-2025 chiffré à plus de 12 milliards de FCFA

Pharmacie Populaire du Mali
L’accompagnement financier des bailleurs pour la mise en œuvre du Plan stratégique de développement 2021-2025 de la Pharmacie populaire du Mali (PPM) se chiffre à 12 706 730 000 francs CFA. Le ministre de la Santé et du Développement social, Mme Diéminatou Sangaré, a présidé, le jeudi 30 septembre 2021 au Grand hôtel de Bamako, la cérémonie d’ouverture de la table ronde des bailleurs autour du plan stratégique de développement 2021-2025 de la Pharmacie populaire du Mali (PPM). C’était en présence du président directeur général de la PPM, Dr Mamady Sissoko et de la représentante de l’USAID, Julia M. Henn.

Ce plan est la 2ème génération après celui de 2015-2019 qui a connu un taux de satisfaction de 65,21% avec la réalisation de quatre (4) entrepôts modernes préfabriqués dont le plus grand à Bamako disposant une capacité de stockage de plus de 2000 palettes. Cet entrepôt a été réalisé avec le concours financier de l’USAID pour plus de 2,6 milliards de FCFA, soit 61% du coût total de l’infrastructure. Les trois autres entrepôts régionaux respectivement à Kayes, Koulikoro et Mopti sont réalisés grâce à l’appui financier de l’Ambassade des Pays-Bas pour un coût total d’environ 2,4 milliards dont un (1) milliard sur fonds propres de la PPM.

Le renforcement des capacités logistiques de la PPM avec l’acquisition de nombreux matériels roulants a permis la disponibilité des intrants du paludisme (médicaments + Tests) pour un taux 90%, celui des kits pour césariennes simples 93,5%, le taux des intrants PF 100%, les médicaments du panier 90%, le taux disponibilité de la liste nationale des médicaments essentiels 96,3%, etc. Cela, malgré le contexte difficile lié à la pandémie de Covid-19. Les efforts conjugués avec l’engagement et la motivation du personnel ont permis de réaliser un résultat d’exploitation net de plus 560 millions en 2019 et plus de 1,3 milliards en 2020 de FCFA.

Selon le PDG de la PPM, Dr Mamady Sissoko, c’est fort de ces résultats encourageants enregistrés que, la PPM avec l’appui de ses partenaires vient de se doter d’une nouvelle feuille de route pour les cinq (5) prochaines années et qui s’articule autour de cinq grands objectifs, qui sont « le renforcement des infrastructures et les moyens logistiques de la PPM, la dotation de la PPM d’une nouvelle stratégie de développement des compétences, de motivation et de fidélisation des ressources humaines, l’amélioration de la stratégie de management et de gestion de la PPM (approvisionnement, production et distribution), la mise en œuvre une stratégie commerciale en vue d’accroître le chiffre d’affaires de 10%; l’ élaboration d’un plan de communication et de développement des partenariats ».

Il a sollicité l’accompagnement des partenaires afin que ce patrimoine commun puisse « efficacement remplir sa mission de service public et répondre davantage aux attentes de nos populations ». La représentante de l’USAID, Julia M Henn a réaffirmé la disponibilité des États-Unis à soutenir la PPM. « Notre participation à ce projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat historique entre l’USAID et le Mali à travers le ministère de la Santé et du Développement social. Nous allons continuer à financer l’achat et la mise à la disposition du gouvernement de médicaments et d’autres intrants », ajoute-t-elle.

Source: https://maliactu.net/mali-pharmacie-populaire-du-mali-le-plan-strategique-de-developpement-2021-2025-chiffre-a-plus-de-12-milliards-de-fcfa/
  • Atelier PCG 1

  • Dr Moussa Konate 1

  • Dr Moussa Konate

  • Dr Nagnouma Sano

Quantification des produits stratégiques 2022-2024: « C’est pour que la rupture de médicaments dans les formations sanitaires soit un lointain souvenir » (DG PCG SA)

Quantification des produits stratégiques 2022-2024: « C’est pour que la rupture de médicaments dans les formations sanitaires soit un lointain souvenir » (DG PCG SA)

PCG-SA
Dans le cadre du processus d’amélioration de la disponibilité des produits de santé, la Pharmacie Centrale de Guinée (PCG SA), a tenu un atelier du 2 au 6 novembre 2021 à Coyah. Il s’agit d’un atelier de quantification des produits stratégiques pour la période de trois ans, organisé avec l’accompagnement de ses partenaires techniques et financiers, avec des cadres du ministère de la Santé, UNFPA, Banque Mondiale, sur financement de l’ USAID Guinea, à travers le projet GHSC-PSM. A l’occasion de la cérémonie de clôture dudit atelier, le samedi dernier, le directeur technique du projet GHSC-PSM (CHEMONICS),au nom de l’USAID partenaire technique et financier qui a facilité l’organisation de cet atelier, Dr Aboubacar Deen Touré, a remercié les participants pour le travail abattu et la PCG SA pour cette belle initiative. Par ailleurs, il s’est engagé à accompagner le ministère de la santé dans l’amélioration du système de santé guinéen au bénéfice des populations.

De son côté, le Directeur Général de la Pharmacie Centrale de Guinée ( PCG), Dr Moussa Konaté, s’est d’abord réjoui de la réussite des travaux qui ont duré 5 jours et a salué la présence des cadres venus de la PCG SA, BAD, de la Direction Nationale de la Pharmacie et du Médicament, DNL, du PNLP, PNLAT, SNIS, des Directions Préfectorales de la Santé, des Centres de santé, ainsi que des partenaires techniques et financiers notamment, l’USAID Guinea, Banque Mondiale, UNFPA, CRS, GHSC-PSM.

Aussi, il a assuré qu’il s’agit de l’aboutissement d’un processus, pour que la rupture des médicaments dans les formations sanitaires, soit un souvenir lointain. « C’est l’aboutissement d’un processus qui nous amène ici. Il y a eu d’abord la sélection des produits stratégiques il y’a quelques mois et sur la base de cette liste la qualification. Aujourd’hui, j’avoue, la Pharmacie Centrale de Guinée, centrale d’achat de notre pays est outillée. Et nous allons rendre le médicament disponible. On vous garantit que les résultats issus de cet atelier-là, seront utilisés de façon judicieuse et continue. Car, vous avez fait le travail pour les années à venir et nous prendrons toutes les dispositions pour utiliser ces résultats. C’est pour que la rupture des médicaments dans les formations sanitaires soit un souvenir lointain », a-t-il rassuré devant l’assistance.

Selon le Directeur Général de la Pharmacie Centrale de Guinée (PCG SA), Dr Moussa Konaté, les résultats de cet atelier permettront à la Centrale, d’avoir une prévision des besoins et le plan d’approvisionnement en produits de Santé, de connaître le budget d’achat de ces produits pour la période indiquée, d’améliorer la disponibilité continue des produits de santé pour ne citer que ceux-là. Pour sa part, la représentante du ministère de la santé, à travers la Direction Nationale de la Pharmacie et du Médicament Dr Nagnouma Sano, s’est engagée à accomplir son devoir qui est la mission d’assurer la disponibilité et l’accessibilité des médicaments. « La direction nationale de la pharmacie est avec la pharmacie centrale de Guinée en matière d’approvisionnement, le changement de statut de la PCG et cette convention qui la donne cette priorité d’être la société d’approvisionnement de l’État. Donc la direction a son rôle de tutelle au niveau des activités pharmaceutiques, qui a crée en son sein une session logistique et pharmaceutique, chargée de coordonner la chaîne d’approvisionnement, avec un rôle capital à jouer tant en matière de quantification de données et de mobilisation de ressources pour accompagner la PCG», a-t-elle ajouté.

Source: https://mosaiqueguinee.com/quantification-des-produits-strategiques-2022-2024-cest-pour-que-la-rupture-de-medicaments-dans-les-formations-sanitaires-soit-un-lointain-souvenu-dg-pcg-sa/
  • Atelier PCG 1

  • Dr Moussa Konate 1

  • Dr Moussa Konate

  • Dr Nagnouma Sano

Tunisie: la pharmacie centrale dispose d'un bon stock de médicaments

Tunisie: la pharmacie centrale dispose d'un bon stock de médicaments

PCT-Tunisie
Le directeur général de la pharmacie centrale, Béchir Yermani, a indiqué que le stock national de médicaments disponible, actuellement, à la pharmacie centrale est satisfaisant pour un grand nombre de types de médicaments, mais insuffisant pour d'autres, étant donné que la quantité existante couvre les besoins nationaux pour une période comprise entre un et trois mois seulement.

Il a expliqué, dans une déclaration, lundi à TAP, que le manque de certains médicaments est un phénomène mondial qui a touché la plupart des pays développés et qui a été aggravé par la crise du Coronavirus. Yermani a souligné que cette situation est, principalement, due, en Tunisie, aux difficultés rencontrées par les fabricants de produits pharmaceutiques dans l'importation de certaines matières premières en raison des perturbations que connaît le marché mondial.

Le manque de certains médicaments s'explique, en outre, selon Yermani par le phénomène croissant de contrebande, vers des pays voisins, d'un certain nombre de médicaments à forte demande (comme l'insuline), vendus beaucoup moins chers en Tunisie, soulignant la nécessité de combattre ce phénomène préoccupant.
Il a, par ailleurs, dénoncé l'insistance de certains médecins à prescrire des médicaments non disponibles dans la pharmacie centrale, retirés du marché ou dont la fabrication a été suspendue ainsi que le refus de certains patients de prendre les génériques qui sont, a-t-il dit, tout autant efficaces que les médicaments d'origine. Yermani a souligné que la pharmacie centrale, dont le rôle principal est d'importer les médicaments, s'efforce de fournir tous les types de médicaments et dispose, aujourd'hui, d'un bon stock de médicaments contre les maladies chroniques.

Source: https://www.espacemanager.com/tunisie-la-pharmacie-centrale-dispose-dun-bon-stock-de-medicaments.html

Le Togo obtient 300 000 nouvelles doses de Pfizer des USA

Le Togo obtient 300 000 nouvelles doses de Pfizer des USA

CAMEG-Togo
Le Togo a officiellement réceptionné le dimanche17 octobre 2021 un lot de 301.860 doses du vaccin Pfizer, offert par les Etats-Unis. Le lot, octroyé à travers l’initiative COVAX, a été accueilli à l’aéroport de Lomé par l'ambassadeur américain, des officiels et les partenaires de l’Unicef et de l’OMS. Ces 301.860 doses de vaccin Pfizer ont été réceptionnées par le ministre en charge de la santé, Pr MIJIYAWA des mains de l'ambassadeur des USA au Togo, Eric STROMAYER en présence de Mme la ministre déléguée en charge de l'accès universel aux soins, Dr Mamessilé ASSIH-AGBA.

Source: ttps://www.republiquetogolaise.com/sante/1810-6134-le-togo-obtient-300-000-nouvelles-doses-de-pfizer-des-usa
  • 2 E 1 B 5 C 63 D 8 Ebc 0885332 Cd 6 C 8 Be 12563 L

  • FB 5 R L 8 QXMA Up Zt

En visite à l'entrepôt de la ppm: la ministre de la santé s'assure de la disponibilité des médicaments et intrants

En visite à l'entrepôt de la ppm: la ministre de la santé s'assure de la disponibilité des médicaments et intrants

PPM-Mali
Afin de s'assurer de la disponibilité des médicaments et intrants et leurs conditions de conservation, la ministre de la Santé et du Développement social, Mme Diéminatou SANGARÉ, a effectué ce mercredi 15 septembre, une visite à l'entrepôt de médicaments de la Pharmacie populaire du Mali (PPM) situé à Kanadjiguila. Sur place, Mme la ministre était heureuse de trouver des magasins bien entretenus et des médicaments sous bonne garde. Fruit de l'effort conjugué du Mali et de l'USAID, cet entrepôt réalisé à hauteur de près de 3 milliards de FCFA est d'une grande utilité dans l'approvisionnement régulier des produits de santé.

En se rendant à l'intérieur de l'entrepôt, Mme la Ministre et sa délégation ont apprécié la disposition espacée des médicaments sur des étagères de hauts standings et dans des chambres froides aménagées à cet effet. Cet entrepôt fait 1725 m2 et bâtit sur 1 demi-hectare. La délégation a aussi visité le poste de sécurité et de surveillance doté de système de contrôle biométrique et de vidéo surveillance. La Cheffe du département de la santé a encouragé l'engagement du personnel dans l'entretien régulier des locaux. Le partenariat de l'USAID a été également salué pour la mise en place de ce joyau. Pour la Représentante de l'USAID à cette visite, Jennifer Mbabazi, sa structure restera aux côtés du Mali pour le rehaussement du plateau technique et l'approvisionnement en intrants. A noter que ce projet de l'USAID est responsable de l'achat et la fourniture de produits de lutte contre le VIH, le paludisme, la planification familiale et la santé maternelle et infantile.

Source: http://www.sante.gov.ml/index.php/actualites/item/6316-en-visite-a-l-entrepot-de-la-ppm-la-ministre-de-la-sante-s-assure-de-la-disponibilite-des-medicaments-et-intrants

Lancement de la plateforme de commandes en ligne de la CAMEG !

Lancement de la plateforme de commandes en ligne de la CAMEG !

CAMEG-BF
Dans l’optique d’une meilleure satisfaction de sa clientèle, la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux (CAMEG) a développé une interface numérique de gestion des commandes client. En prélude à son opérationnalisation globale prévue en 2022, il a organisé respectivement le 09 septembre à Ouagadougou et le 14 septembre 2021 à Bobo Dioulasso une formation à l’endroit d’un échantillon de sa clientèle. Cette formation lance donc la phase pilote de cette application et permettra aux participants de se familiariser à cet outil et de faire des suggestions pour plus d’efficacité. L’opportunité leur a donc été donnée de découvrir l’interface et toutes ses options, notamment les commandes en ligne, la consultation des produits disponibles, la consultation des relevés de créances, etc.

Saluant l’initiative tant attendue, les participants ont salué la démarche de la CAMEG de les associer à ce projet. Cette solution, selon eux réduirait considérablement les temps d’acquisition de médicaments essentiels génériques et de consommables médicaux auprès de la CAMEG et améliorerait par ricochet la qualité et l’efficacité de leurs prestations à la population. Pour sa part, Dr Anne Maryse K’HABORE, Directrice générale de la CAMEG a tenu, par sa présence, à saluer les clients qui ont bien voulu s’engager dans ce projet. Elle n’a pas manqué de les rassurer de la pleine volonté et disponibilité de la CAMEG de satisfaire continuellement leurs besoins d’où cette plateforme. Ce projet pilote conduit par l’équipe informatique de la CAMEG concerne en tout quinze (15) officines pharmaceutiques de Ouagadougou et de Bobo Dioulasso. A travers ce projet, la CAMEG s’inscrit dans une de ses valeurs principales qu’est l’innovation.

Source: https://cameg.com/a-la-une/actualites/336-lancement-de-la-plateforme-de-commandes-en-ligne-de-la-cameg.html

Gabon - industrie pharmaceutique: l’OPN engage l’expert africain mPharma en tant que partenaire technique

Gabon -industrie pharmaceutique: l’OPN engage l’expert africain mPharma en tant que partenaire technique

OPN-Gabon
L’Office pharmaceutique national (OPN), la centrale d’achats publique de Médicaments et Autres Produits de Santé (MAPS), s’est récemment vu doté d’une nouvelle forme juridique et de nouveaux objectifs fixés par les plus Hautes Autorités, à travers le Plan d’Accélération de la Transformation (PAT). Au nombre de ces objectifs, on relève notamment l’accessibilité du médicament sur toute l’étendue du territoire à travers son coût et sa disponibilité. C’est dans l’optique de rendre opérationnel les missions assignées à l’OPN, que Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques (FGIS), principal actionnaire de l’Office, a facilité le rapprochement entre mPharma, une société ghanéenne réputée, spécialisée dans la gestion et la distribution des médicaments, et l’OPN pour l’établissement d’un partenariat d’assistance technique.

Ce partenariat a été matérialisé par la signature d’un Accord le 21 septembre 2021, à Libreville, entre M. Simon ESSONO, Directeur général intérimaire de l’OPN, et M. Gregory ROCKSON, fondateur et PDG de mPharma. À travers cet Accord, mPharma s’engage notamment à :

• fournir des logiciels devant permettre d’automatiser les systèmes de gestion et de distribution de l’OPN, qui constitue actuellement l’un des principaux blocages à la bonne gestion du médicament ;
• fournir des services d’évaluation de la performance de l’Office;
• faciliter l’accès à l’OPN au réseau mondial des fournisseurs des MAPS ;
• mettre à disposition de l’OPN des collaborateurs spécialisés et un programme de formation dans le cadre du transfert de compétence.
Tout ceci pour contribuer à l’atteinte des objectifs visés par la réforme de l’OPN. C’est d’ailleurs à ce titre que M. Simon ESSONO, Directeur général intérimaire de l’OPN déclarait qu’« En parallèle de l’investissement de 5 milliards de FCFA consenti par le FGIS pour le développement de l’OPN, le partenariat d’assistance technique avec mPharma nous permet de réunir l’ensemble des facteurs nécessaires pour une refonte opérationnelle efficace et durable. Nous sommes enthousiastes d’écrire ce nouveau chapitre de l’histoire de l’OPN, un projet phare du Plan d’Accélération de la Transformation (PAT) porté par le Président de la République, Chef de l’État, S.E.M. Ali BONGO ONDIMBA, au côté d’une start-up africaine dont l’expertise est reconnue à l’échelle internationale ». Dans le même ordre d’idées sieur Gregory Rockson, fondateur et PDG de mPharma, n’a pas manqué de témoigner toute sa reconnaissance en indiquant que « Nous sommes ravis de pouvoir assister l’OPN dans la poursuite de sa mission de service public au bénéfice des populations gabonaises. Nous sommes reconnaissants aux autorités gabonaises et aux équipes de l’OPN et du FGIS pour leur confiance. Les solutions que nous proposons ont fait leurs preuves dans d’autres pays en Afrique et nous sommes convaincus que le Gabon ne fera pas exception ».

L’Office pharmaceutique national (OPN) est la centrale d’achat publique de médicaments et autres produits de santé. Il a pour mission d’approvisionner les structures sanitaires publiques en priorité et détient le monopole sur tous les médicaments sous forme hospitalière. Suite à l’adoption d’une réforme du gouvernement en 2020, le FGIS a repris la gestion de l’OPN et injecté 5 milliards de francs CFA pour remettre l’OPN à l’équilibre et garantir l’accès universel aux médicaments, en particulier pour les plus démunis.

Source: https://www.financialafrik.com/2021/09/22/gabon-industrie-pharmaceutique-lopn-engage-lexpert-africain-mpharma-en-tant-que-partenaire-technique/

Gabon : L’OPN veut faciliter l’accès du médicament aux couches défavorisées

Gabon : L’OPN veut faciliter l’accès du médicament aux couches défavorisées

OPN-Gabon
L’Office pharmaceutique national (OPN) est actuellement engagé dans une vaste réforme afin de remplir convenablement ses missions. L’un des objectifs affichés est de faciliter l’accès du médicament aux couches les plus défavorisées. Doté d’un budget de 3,5 milliards FCFA en 2021, l’OPN nourrit l’ambition de rendre accessible, à moyen terme, le médicament aux plus démunis. Le Figaro Plombé par des difficultés de plusieurs ordres, l’Office pharmaceutique national (OPN) a failli dans sa mission de distribution et stockage des médicaments. Échaudées par cet échec, les plus hautes autorités du pays ont entrepris la réforme de cette structure. Le premier objectif est de rapprocher des populations, le médicament et autres produits de santé, a révélé le directeur général intérimaire de l’OPN.

«Dans un deuxième temps, les populations, pour la plupart assurées à la CNAMGS, les plus défavorisées, vont ressentir un impact dans leurs finances à travers une réduction des coûts observés à moyen terme sur les prix d’achat (du médicament, ndlr)», a récemment affirmé Simon Essono sur Twitter. Depuis plusieurs années, l’OPN était en proie à des difficultés d’ordre opérationnel et structurel. Résultats des courses : l’établissement ne parvenait plus rendre les médicaments disponibles et accessibles dans toutes les formations sanitaires du pays.

De fait, le gouvernement a jugé opportun d’initier un vaste programme de réforme afin que l’OPN puisse effectivement remplir ces missions. «Dans un premier temps, il fallait procéder à la définition du business model le plus adéquat pour la réforme de l’OPN. Ensuite, il fallait procéder à la révision de l’ensemble des textes qui régissent l’organisation et le fonctionnement de l’OPN, ce qui a déjà été fait par ailleurs. Enfin, il fallait procéder au renouvellement des instances de gestion et gouvernance de l’OPN», a expliqué Simon Essono.

Sur ce dernier point, le tout premier conseil d’administration de l’OPN, en juillet dernier, a débouché sur l’élection d’un nouveau Président du conseil d’administration, Alice-Bertille Bikissa Nembe, et la nomination par les administrateurs d’un directeur général par intérim. La structurée dirigée par Simon Essono a reçu un budget de 3,5 milliards pour remplir pleinement ses missions.

Source: https://www.gabonreview.com/gabon-lopn-veut-faciliter-lacces-du-medicament-aux-couches-defavorisees/

Atelier de quantification des besoins 2022

Atelier de quantification des besoins 2022

NPSP-CI
Sous la conduite de la Commission Nationale pour la Coordination des Approvisionnements en Médicaments essentiels et produits de santé stratégiques en Côte d’Ivoire (CNCAM-CI), la Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique de Côte d’Ivoire et l’Autorité Ivoirienne de Régulation Pharmaceutiques (AIRP), la Caisse Nationale d’Assurance maladie (CNAM), les programmes nationaux de santé, des structures et professionnels de santé (pharmaciens de Région, gestionnaires en pharmacie, prescripteurs, …) se sont retrouvés du 25 au 31 Octobre 2021 à Grand Bassam pour l’atelier de quantification des besoins en produits recouvrables, des consommables de service et des produits de la gratuité ciblée.
En effet, le défi de l’approvisionnement continu des établissements sanitaires publics et parapublics en médicaments essentiels et intrants stratégiques de santé de qualité, nécessite chaque année un exercice de sélection des produits, d’estimation des besoins prévisionnels (données de distributions et de consommations, expression des besoins des centres et prévision des distributions n+1) et de planification des approvisionnements.
« 𝐶𝑒𝑡 𝑒𝑥𝑒𝑟𝑐𝑖𝑐𝑒 𝑒𝑠𝑡 𝑡𝑟𝑒̀𝑠 𝑖𝑚𝑝𝑜𝑟𝑡𝑎𝑛𝑡 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑎 𝑁𝑜𝑢𝑣𝑒𝑙𝑙𝑒 𝑃𝑆𝑃 𝐶𝑜̂𝑡𝑒 𝑑’𝐼𝑣𝑜𝑖𝑟𝑒 𝑐𝑎𝑟 𝑐𝑒𝑙𝑎 𝑒𝑠𝑡 𝑑𝑒́𝑡𝑒𝑟𝑚𝑖𝑛𝑎𝑛𝑡 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑎 𝑠𝑎𝑡𝑖𝑠𝑓𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑒𝑠 𝑏𝑒𝑠𝑜𝑖𝑛𝑠 𝑑𝑒𝑠 𝑝𝑜𝑝𝑢𝑙𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑒𝑛 𝑚𝑒́𝑑𝑖𝑐𝑎𝑚𝑒𝑛𝑡𝑠. 𝑃𝑎𝑟 𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒𝑢𝑟𝑠, 𝑎𝑢-𝑑𝑒𝑙𝑎̀ 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑑𝑒́𝑡𝑒𝑟𝑚𝑖𝑛𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑒𝑠 𝑞𝑢𝑎𝑛𝑡𝑖𝑡𝑒́𝑠 𝑝𝑟𝑒́𝑣𝑖𝑠𝑖𝑜𝑛𝑛𝑒𝑙𝑙𝑒𝑠, 𝑖𝑙 𝑝𝑒𝑟𝑚𝑒𝑡 𝑎̀ 𝑙𝑎 𝑐𝑒𝑛𝑡𝑟𝑎𝑙𝑒 𝑑’𝑎𝑐ℎ𝑎𝑡𝑠 𝑑𝑒 𝑝𝑙𝑎𝑛𝑖𝑓𝑖𝑒𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑎𝑝𝑝𝑟𝑜𝑣𝑖𝑠𝑖𝑜𝑛𝑛𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡𝑠 𝑒𝑡 𝑙𝑒𝑠 𝑑𝑒́𝑙𝑎𝑖𝑠 𝑑𝑒 𝑙𝑖𝑣𝑟𝑎𝑖𝑠𝑜𝑛 » a tenu à rappeler Dr ZOULOU Koré, Directeur Général par intérim de la Nouvelle PSP Côte d’Ivoire lors de la clôture de l’atelier.
Au terme de ces cinq (5) jours, ces acteurs clés de la gestion des produits recouvrables, gratuité ciblée et consommables de service participants ont ainsi pu valider les prévisions de distributions en produits recouvrables, gratuité ciblée et consommables de service pour l’année 2022.

Source: https://www.facebook.com/NouvellePSPCI/
  • 250704471 2927376234190796 3574527811907767485 N

  • 250784570 2927376320857454 4273321280300190977 N

  • 250784573 2927376470857439 5252319119918251035 N

  • 250784578 2927377014190718 5462053122459240015 N

  • 250785446 2927377087524044 2773879066574496179 N

  • 250787168 2927376217524131 2696896289787969430 N

  • 250796905 2927377034190716 5838066992911879644 N

  • 250802273 2927377140857372 7145491703180127077 N

  • 250808607 2927376460857440 8828781033830483109 N

  • 250857024 2927377317524021 7078711332929227483 N

  • 250891805 2927377197524033 8725592704191507085 N

  • 250907080 2927376287524124 1074555283866506630 N

  • 250907137 2927376454190774 3046143984416015981 N

  • 250910232 2927377010857385 3840054662812800873 N

  • 250942420 2927376350857451 3477391472074275666 N

  • 250954081 2927377054190714 958368699959394461 N

  • 250966474 2927376237524129 2244470179529100945 N

  • 250994427 2927377234190696 283685164140087109 N

  • 251016536 2927376547524098 1652814526066007500 N

Promotion de l'industrie pharmaceutique locale: la nouvelle PSP-CI s'engage

Promotion de l'industrie pharmaceutique locale: la nouvelle PSP-CI s'engage

NPSP-CI
Les représentants des industries pharmaceutiques locales (IPL) se sont retrouvés le mardi 09 novembre 2021 au siège de la Nouvelle PSP CI sur invitation de Dr ZOULOU Koré, Directeur Général par intérim de la Nouvelle PSP Côte d’Ivoire, pour échanger sur les modalités d’un approvisionnement en médicaments de centrale d’achats de médicaments essentiels de Côte d’Ivoire par les IPL.
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la promotion du développement de l’industrie pharmaceutique locale prônée par SEM le Président de la République et mis en œuvre par le Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle.
La rencontre a été présidée par le Directeur Général de l’Agence de Régulation Pharmaceutique (AIRP), le Docteur COULIBALY Assane qui dans son mot introductif à rappeler aux industriels, le préalable à savoir, le respect strict des procédures et exigences réglementaires nationaux et internationaux. Il les a également exhortés à s’inscrire résolument dans la politique d’accessibilité des prix pour le bénéfice des populations.
A sa suite, Dr Zoulou a salué la présence notable des IPL à cette rencontre et réaffirmé l’engagement de la Nouvelle PSP Côte d’Ivoire à collaborer avec les industries locales. Il leur a par la suite présenté les grandes lignes et les exigences d’une collaboration avec la Nouvelle PSP Côte d’Ivoire.
Les industriels se sont dits prêts à fournir la centrale d’achats en produits pharmaceutiques mais ont tenu à énumérer les contraintes liées à l’exercice de leur activité, notamment au niveau fiscal et douanier pour lesquelles ils sollicitent des facilités de la part de l’Etat. Cette première rencontre sera suivie d’autres rencontres d’échanges plus spécifiques avec les IPL, a tenu à rassurer Dr Zoulou ; l’objectif visé étant d’impacter favorablement la disponibilité et l’accessibilité des médicaments pour le bénéfice des populations vivant en Côte d’Ivoire.

Source: https://www.facebook.com/NouvellePSPCI/
  • 254301421 2933445243583895 682120470351509341 N

  • 254345026 2933444986917254 2894348693723553571 N

  • 254351149 2933445276917225 9210008701040211609 N

  • 254424586 2933445193583900 4381820632314615207 N

  • 254473597 2933445110250575 7314440503731243891 N

  • 254486155 2933445380250548 2324847156630879867 N

  • 254507675 2933445050250581 5769810762617519211 N

  • 254510119 2933445370250549 7189875757323334708 N

  • 254549940 2933445383583881 5768582027855875673 N 2

  • 254549940 2933445383583881 5768582027855875673 N

  • 254553154 2933445216917231 8939165132390410944 N

  • 254630698 2933445030250583 8193678263390078220 N

La Mauritanie vaccine 10 % de sa population et atteint le premier objectif global

La Mauritanie vaccine 10 % de sa population et atteint le premier objectif global

OMS
La Mauritanie a entièrement vacciné 13 % de sa population contre la COVID-19, atteignant ainsi l’objectif global fixé pour fin septembre 2021 par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) visant à élargir la vaccination et à aider à inverser le cours de la pandémie. « Je me réjouis que la Mauritanie ait atteint cet important jalon. Elle intègre ainsi un petit groupe de pays africains qui ont réussi à atteindre cet objectif malgré des défis considérables. Je félicite le gouvernement de Mauritanie et ses partenaires pour leur engagement à protéger sa population contre les formes graves de la maladie et du risque de décès », a déclaré le Dr Patrick Kaboré, Représentant de l’OMS en Mauritanie.

En mai 2021, le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a fixé l’objectif mondial consistant à vacciner 10 % de la population de tous les pays d’ici la fin du mois de septembre, puis 40 % en fin décembre et 70 % à la mi-2022. Jusqu’à présent, la Mauritanie a reçu 1 630 890 doses de vaccins, dont 993 750 du Mécanisme COVAX, 108 000 du Fonds africain pour l'acquisition des vaccins (AVAT) des Centres de contrôle des maladies (CDC Afrique), et 637 140 provenant d’accord bilatéraux. En tout, 1 118 158 doses de vaccin ont été administrées et 569 587 personnes sont désormais entièrement vaccinées sur une population de 4,27 millions.

Le Mécanisme COVAX est la seule initiative mondiale qui travaille avec les gouvernements et les fabricants pour garantir que les vaccins contre la COVID-19 soient disponibles dans le monde entier, tant pour les pays à revenu élevé que pour les pays à faible revenu. À travers des dons ou des financements via ce mécanisme, des États et des organismes multilatéraux ont appuyé la Mauritanie dans l’acquisition de vaccins.

La Mauritanie a démarré la vaccination contre la COVID19 en mars 2021, au sein de groupes de population prioritaires, dès l’arrivée de doses obtenues dans le cadre d’accords bilatéraux. La couverture vaccinale a été timide pendant les deux premiers mois, en partie du fait d’une faible adhésion à la vaccination des populations et d’un nombre limité de points de vaccination. Ce défi a été surmonté à travers la conduite de trois campagnes de vaccination, le déploiement et la formation d’agents de vaccination par le Ministère de la santé, appuyés par l’OMS, dans les districts (moughattas) du pays, et l’augmentation des points de vaccinations au niveau des centres de santé, des points d’entrée et autres lieux très fréquentés, particulièrement dans les zones à forte densité de population ; atteignant ainsi un rythme de 30 000 vaccinations par jour en pleine troisième vague.

L’élargissement progressif de la population ciblée au-delà des groupes prioritaires ainsi que l’implication publique de personnalités gouvernementales, ont contribué à augmenter la demande en vaccination de la part des Mauritaniens. D’autre part, le pays a bénéficié de dons d’États Membres à travers le Mécanisme COVAX. De plus, pour répondre aux défis d’approvisionnement ponctuels, un plaidoyer conjoint de la part de Son Excellence Monsieur Sidi Mohamed Lamine Zehaf et l’OMS a permis d’inscrire la Mauritanie dans la liste des pays prioritaires des livraisons additionnelles à travers COVAX pour recevoir les vaccins AstraZeneca pour les personnes en attente d’une deuxième dose.

Les objectifs mondiaux ont été fixés afin d’atteindre des jalons importants dans le déploiement du vaccin anti-COVID-19 par les pays : avec 10 % de la population vaccinée, la maladie, les formes graves et les décès seront freinés ; avec 40 %, les populations prioritaires telles que les travailleurs de la santé, les personnes âgées et celles présentant des comorbidités seront protégées ; et avec 70 % de la population vaccinée, les sociétés et les économies s’ouvriront de nouveau. Alors que beaucoup de pays à revenu élevé, tels que les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Union européenne, ont depuis longtemps dépassé deux de ces objectifs et sont en voie d’atteindre le troisième, l’Afrique accuse du retard. La Mauritanie n’est que le douzième pays sur le continent à atteindre le premier objectif. Trois pays ont atteint l’objectif des 40 %.

Des pénuries de vaccins pénalisantes entre avril et juillet ont provoqué une incertitude et une insécurité d’approvisionnement par les pays, impactant ainsi sur leur stratégie vaccinale. Des difficultés opérationnelles et une certaine réticence à se faire vacciner font que seulement 50 millions de personnes en Afrique, soit 3,6 % de la population du continent, ont été entièrement vaccinées contre la COVID-19. Malgré les difficultés, beaucoup de pays ont adopté des stratégies innovantes et flexibles de livraison des vaccins dans le but de vacciner autant de personnes que possible.

Source: https://www.afro.who.int/fr/news/la-mauritanie-vaccine-10-de-sa-population-et-atteint-le-premier-objectif-global

Médicaments pour enfants cancéreux : Les raisons d’une pénurie

Médicaments pour enfants cancéreux : Les raisons d’une pénurie

PCH-Algérie
De nouvelles démarches urgentes ont été entreprises par la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH), en étroite collaboration avec le ministère de l’Industrie pharmaceutique et l’ANPP pour débloquer la situation. Après les nombreux appels de détresse des parents d’enfants atteints de cancer et des praticiens, en l’occurrence les oncologues, sur la rupture des médicaments, la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) est sur le point d’acquérir ces produits auprès de nouveaux fournisseurs étrangers. Les médicaments en question indiqués dans le traitement des cancers pédiatriques, tels que les leucémies, les tumeurs du cerveau, le cancer des os et les lymphomes chez les enfants, sont le Méthotrexate haute dose, le Vincristine, l’Asparaginase, un produit de biotechnologie.

De nombreux patients hospitalisés sont privés de leur traitement depuis plusieurs mois et les complications ne sont pas sans risque sur le pronostic vital de ces enfants. Les services d’oncologie pédiatrique au niveau national n’ont pas cessé, depuis une année, d’alerter les autorités sanitaires sur ce manque de produits vitaux et se démènent pour leur acquisition et soulager leurs patients. Les réseaux sociaux relayaient, depuis plusieurs mois, ces appels pour trouver rapidement ces médicaments.

Source: https://www.elwatan.com/a-la-une/les-raisons-dune-penurie-26-09-2021

Visite de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Japon à l’ACAME

Visite de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Japon à l’ACAME

ACAME
L’ACAME a reçu ce mardi 23 novembre 2021, la visite de son Excellence Monsieur Masaaki KATO, Ambassadeur Extraordinaire et plénipotentiaire du Japon au Burkina Faso, accompagné de Madame Satoko KATO, Première secrétaire dudit ambassade.
Les hôtes du jour ont été reçus par le Dr Anne Maryse K’HABORE, Secrétaire permanente de l’ACAME et Directrice générale de la CAMEG et son équipe.

Au cours de la séance de travail organisée à cet effet, les visiteurs du jour ont eu l’opportunité de recevoir une présentation de la CAMEG axée sur sa vision, son organisation ainsi que sa politique qualité. Dans une seconde présentation, cette fois axée sur l’ACAME, l’Ambassadeur du Japon a reçu un descriptif des missions de l’organisation, ses statuts (Accord de siège avec le gouvernement du Burkina Faso, Acteur Non Etatique en relation officielle avec l’OMS), ainsi que ses principales réalisations et projets en cours, parmi lequel le Centre de Formation et d’Expertise de l’ACAME (CFEA) dont la première rentrée académique est prévue en 2022.
A l’issue des différentes communications, les échanges dignes d’intérêt pour chacune des parties, laissant entrevoir des perspectives de partenariats ont constitué l’essentiel des communications. Toutes ces perspectives nouvelles ont permis à Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Japon, d’exprimer ses vives félicitations quant à l’action quotidienne des organisations en charge de l’approvisionnement des médicaments. Il a en outre encouragé la CAMEG et l’ACAME, pour les projets en cours et marqué sa disponibilité pour un accompagnement quant à la réalisation de leurs missions respectives.

Avant de prendre congé de ses hôtes, une visite des entrepôts au siège de la CAMEG (magasin programmes et ventes spécifiques) a permis de toucher du doigt l’univers du stockage des médicaments et intrants de santé. Il a par ailleurs immortalisé cette visite par la signature du livre d’or de la CAMEG. L’ACAME et la CAMEG remercient l’Ambassade du Japon pour l’honneur qui leur a été fait à travers cette visite et se réjouissent des perspectives de collaboration à venir.
  • 1

  • 4

  • 5

  • 7

  • 8

  • 11

  • 12

  • 13

  • 14

FORAM 2021 : L’ACAME partenaire de la 2ème édition du Forum Ouest africain des étudiants en sciences pharmaceutique sur la résistance aux antimicrobiens

L’ACAME partenaire de la 2ème édition du Forum Ouest africain des étudiants en sciences pharmaceutique sur la résistance aux antimicrobiens

FORAM 2021
Du 18 au 21 novembre 2021, l’ACAME a participé à la cérémonie d’ouverture du forum sur la résistance aux antimicrobiens de la FESPAO.

Organisée par la Fédération des Etudiants en Sciences Pharmaceutiques de l’Afrique de l’Ouest (FESPAO), la 2ème édition du Forum Ouest africain des étudiants en sciences pharmaceutique sur la résistance aux antimicrobiens dénommé FORAM avec pour thème : La surveillance et la recherche comme outil de contrôle de la RAM.

Cette rencontre sur la résistance aux antimicrobiens a été meublée par des ateliers scientifiques, un concours de communication et des panels.

En tant que partenaire de l’évènement, l’ACAME a été invitée à prononcer une allocution au cours de la cérémonie d’ouverture. Le Représentant de Madame la Secrétaire Permanente, M. Kayabila TOUGRI a d’entrée de jeu salué la pertinence du thème de cette édition et a remercié les organisateurs d’avoir associé l’ACAME à cet important évènement qui traite de la problématique de la résistance aux antimicrobiens. L’engagement de l’ACAME dans l’assurance qualité pharmaceutique à travers divers plans d’action et projets de renforcement des capacités a été réaffirmé. L’ACAME a saisi l’occasion pour parler du projet du Centre de formation et d’Expertise (CFEA) dont la rentrée académique est prévue en 2022. Ce Centre, a-t-il souligné, est né de la volonté des principaux responsables de l’ACAME à faire du renforcement des capacités des professionnels évoluant dans la chaine d’approvisionnement des produits de santé leur cheval de bataille.

Avant de clore ses propos, le représentant de Madame la Secrétaire Permanente a traduit les encouragements, vives félicitations et vœux de plein succès au Bureau de la FESPAO et à ses filleuls pour les efforts inlassables menés dans le cadre de l’organisation de ce forum.

Contact

Association Africaine des Centrales d’Achats de Médicaments Essentiels (ACAME)

Nous trouver

ZAD, Siège CAMEG, Ouagadougou - Burkina Faso

Nous joindre

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+226 25 37 91 75

Médias Sociaux

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos dernières actualités par mail

Newsletter

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux et soyez au courant de nos actualités