20ème AG de l’Acame à Abidjan: Le gouvernement encourage l’installation d’unités industrielles pharmaceutiques

0

La ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Dr Raymonde Goudou Coffie, a annoncé que “l’accès aux médicaments essentiels est une composante importante de l’offre de soins et globalement de toute politique de santé. C’est pourquoi le  Gouvernement ivoirien encourage l’installation d’unités industrielles pharmaceutiques”.

La ministre a aussi fait remarquer que le Gouvernement félicite aussi les promoteurs pour les trois nouvelles unités industrielles pharmaceutiques qui sont en cours d’implémentation. Tout en encourageant l’émergence du secteur pharmaceutique local. “La couverture locale du marché est évaluée à 6%”.

C’était à l’occasion de la 20 ème assemblée  générale de  l’Association des centrales  d’Achats africaines de médicaments essentiels(Acame), qui  a démarré depuis le mercredi 07  mars et cela jusqu’au vendredi 09 mars,  autour du thème : « Financement  des centrales d’achats de médicaments essentiels pour la réussite  des politiques  de couverture sanitaire universelle ».

Par ailleurs, le Dr Raymonde Goudou Coffie a porté un regard “satisfaisant”, sur la gestion des produits par la Npsp. Il ressort que “sur une base de 281 références, le taux de disponibilité des produits vitaux au niveau centrale est de 98% et celui des autres médicaments essentiels de 90 %. Cette disponibilité permet de couvrir à 83% les besoins exprimés en produits vitaux et à 68% ceux relatifs aux autres médicaments”.

La mission de l’Acame, faut-il la rappeler, est de contribuer à améliorer les performances des centrales d’Achats membres pour rendre disponibles et accessibles géographiquement et financièrement des médicaments essentiels de qualité. L’Acame compte aujourd’hui 22 membres répartis en Afrique de l’ouest et centrale, dans l’Océan Indien et le Maghreb).

L’association est née dans le contexte des réunions des Ministres de la santé des pays de la zone franc relatives à l’impact de la dévaluation du franc cfa sur la politique du médicament (Abidjan en 1994, Bruxelles en 1995 et Libreville en 1998). Les gouvernements se sont alors engagés dans une politique pharmaceutique commune durablement orientée vers l’approvisionnement du secteur public en médicaments essentiels génériques.

Démarrée le mercredi 07 mars, la 20 ème assemblée générale de l’Acame va se poursuivre jusqu’au vendredi 09 prochain. Le thème de cette édition est « financement des centrales d’achats de médicaments essentiels pour la réussite des politiques de couverture sanitaire universelle ».

Source: Fratmat.info

Partager