Atelier d’adoption des indicateurs de performance des Centrales d’achats de médicaments essentiels membres de l’ACAME

0

Du 30 janvier au 1er février 2018, l’ACAME a organisé à Royal Beach Hôtel (Ouagadougou) un atelier « d’adoption des indicateurs de performance des centrales d’achats membres de l’ACAME ». C’est un projet financé par l’OMS (via le Fonds Français MUSKOKA) et l’Ambassade de France au Burkina Faso.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier a eu lieu le mardi 30 janvier 2018 en présence du secrétaire permanent (SP) de l’ACAME, du représentant de l’Ambassade de France à Ouagadougou et des représentants des bureaux de l’OMS à Ouagadougou et à Genève.

20 des 22 pays membres de l’ACAME (Algérie, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Comores, Congo,  Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry et Guinée Bissau, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal, Tchad et Togo) ont pris part à cet atelier avec trois Directeurs généraux et 17chargés de suivi/évaluation des centrales d’achats.

L’objectif général de l’atelier était d’adopter un plan de suivi/évaluation opérationnalisé et partagé par l’ensemble des centrales d’achats membres de l’ACAME et plus spécifiquement de :

  • Faire une revue des indicateurs proposés dans le cadre de performance en vue d’une harmonisation au niveau des 22 centrales d’achats membre de l’ACAME
  • Maitriser les modes de calcul des indicateurs revus
  • Adopter un guide de renseignement des indicateurs du plan stratégique de l’ACAME

A l’issue de ces 72 heures qui ont aussi été des moments de partage d’expériences et de renforcement de la collaboration entre les centrales d’achats membres de l’ACAME, l’ensemble des objectifs de l’atelier ont été atteints. Profitant de cette opportunité regroupant autant d’acteurs des centrales d’achats, Dr Arno Muller de l’OMS à fait une présentation sur la « Surveillance des données de distribution des antibiotiques dans les centrales d’achats » : cas de la CAMEG du Burkina Faso, N-PSP de Côte d’Ivoire.

Au cours de cet atelier, l’équipe de l’OMS a annoncé la bonne nouvelle de la reconnaissance de l’ACAME comme acteur non étatique membre de l’OMS à partir du 29 janvier 2018. Cette reconnaissance institutionnelle de l’ACAME est encore une belle opportunité de porter sa voix plus haut au niveau international pour mieux défendre les intérêts des centrales d’achats de médicaments.

La cérémonie de clôture de l’atelier a été marquée par le discours du SP de l’ACAME qui a remercié l’ensemble des participants pour leur assiduité et leur efficacité tous les 3 jours durant.

Il a ensuite exhorté chaque participant à s’approprier pleinement la mise en œuvre du plan stratégique et a conclu par un souhait de bon retour de chacun chez soi.

Elsie BALIMA / Chargée de Communication ACAME

Partager