Audiences dans le cadre de la demande d’Accord de siège de l’ACAME au Gouvernement du Burkina Faso.

0

Le bureau exécutif de l’Association africaine des Centrales d’Achats de Médicaments essentiels (ACAME), sous la conduite de son président le Docteur Moussa KONATE a été reçu en audience dans la matinée du 24 novembre 2017 à Ouagadougou par le Président Roch Marc Christian KABORE. Avec le chef de l’Etat, il a été question de l’accord de siège que sollicite l’ACAME auprès du Burkina Faso.

Selon le Docteur Moussa KONATE, cette audience avait d’abord pour objet de traduire la reconnaissance de l’association au Président du Faso pour l’hospitalité et les facilités accordées à l’ACAME depuis sa création en 1996 et dont le Burkina Faso abrite le siège.

« L’Association a besoin d’un accord de siège. Pour l’obtenir, il faut l’accompagnement et surtout la bénédiction des plus hautes autorités de l’Etat burkinabè. Notre présence ici aujourd’hui, c’est d’abord pour remercier le chef de l’Etat, mais aussi recueillir son soutien, son accompagnement et son accord pour que l’ACAME puisse obtenir un accord de siège au Burkina Faso », a expliqué le Président de l’ACAME au cours de la conférence de presse qui a suivi l’entretien avec le Chef de l’Etat.

Cet accord de siège, a dit le président de l’ACAME, revêt une importance capitale pour le peuple burkinabè, mais aussi pour les 21 autres pays membres de cette Association. En effet, la mission de l’ACAME est de contribuer à améliorer les performances des Centrales d’achats membres pour rendre disponibles et accessibles géographiquement et financièrement des médicaments essentiels de qualité.

Docteur Moussa KONATE a affirmé que « le Président du Faso a dans ses préoccupations, l’amélioration de la qualité, surtout des médicaments, mais aussi de la disponibilité des médicaments essentiels génériques pour nos populations. Sans médicaments, il n’y a pas de système de santé fiable ». Le Président s’est engagé, a-t-il dit, « à être notre porte-flambeau pour que l’ACAME puisse rayonner dans l’intérêt exclusif de nos populations. C’est ce qu’on recherchait et le Président du Faso avait déjà cela dans sa vision et surtout dans son programme d’actions ».

Le président de l’ACAME a rappelé que la Centrale d’Achat des Médicaments essentiels génériques (CAMEG) du Burkina Faso est une référence en matière de gestion de produits pharmaceutiques si bien que pour tout nouveau Directeur général d’une centrale d’achat membre de l’ACAME, son premier réflexe est de venir s’inspirer de l’expérience de la CAMEG. Du fait que, selon les statuts de l’ACAME, c’est le Directeur général de la CAMEG qui assure la fonction de Secrétaire permanent de l’Association. D’où la volonté des pays membres de l’Association des Centrales d’Achats des Médicaments essentiels de voir le Burkina Faso abriter toujours le siège de l’ACAME en cas d’obtention de l’accord de siège.

Une fois l’accord de siège obtenu, a précisé son président, l’ACAME qui regroupe 22 pays africains deviendra une institution à vocation internationale pouvant bénéficier entre autres, de l’appui des partenaires étrangers pour le financement de son plan de développement stratégique.

A signaler qu’au cours de son séjour à Ouagadougou organisé dans le cadre de cette demande d’accord de siège,  le président de l’ACAME a été reçu en audience par monsieur le Ministre de la Santé et par madame le Ministre délégué chargé de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur.

Adapté de l’article de la Direction de Communication de la Présidence du Faso du 24 novembre 2017.

Partager