Communication 9: Développement d’un l’outil de calcul des coûts logistiques des centrales d’achats par l’ACAME 

0

Aser  MINOUNGOU
Coordonnateur de la Cellule de Gestion
Secrétariat Permanent de l’ACAME
01 BP 4877 – Ouagadougou – Burkina Faso,
Tel: (+226) 25 37 91 75 Mob: (226) 75 89 89 51,
E-mail : coordonnateur.acame@gmail.com projet.acame@gmail.com
Site web: www.acame.net

Problématique : Les Centrales Nationales d’Achat des pays d’Afrique Sub-saharienne, qu’elles soient publiques ou associatives, ont pour vocation première d’assurer l’approvisionnement en intrants médico-pharmaceutiques des formations sanitaires du secteur public mais aussi, selon des conditions spécifiques, du secteur privé à but non lucratif (formations sanitaires confessionnelles ou associatives) et, plus rarement, du secteur privé à but lucratif.
Le chiffre d’affaires des centrales est généralement obtenu par l’application de marges ad-valorem sur leurs prix d’achat. Ce mécanisme simple leur permet de récupérer, dans leur prix de vente, leurs charges de fonctionnement : coûts de structure, coûts opérationnels directs et indirects (approvisionnement – stockage – distribution), charges financières et financement du besoin en fonds de roulement. Les taux de marge appliqués sont fonction des volumes d’activités et des modes de gestion propres à chaque CNA et varient donc, dans des proportions  appréciables, d’une structure à l’autre.

Parallèlement à cette activité première, les CNA sont parfois sollicitées pour prendre en charge, de façon complète ou partielle, certaines activités logistiques pour la fourniture d’intrants financés par les gouvernements et/ou les Partenaires Techniques et Financiers ; ces prestations étant, exception faite de celles du Fonds mondial, très souvent assurées sans contreparties financières. Compte tenu des montants importants qu’elles représentent, ces prestations de services non rémunérées fragilisent la situation financière des CNA concernées. Dans d’autres cas, certains Partenaires Techniques et Financiers instaurent eux-mêmes des systèmes parallèles d’approvisionnement, de stockage et de distribution en justifiant cet état de fait par les performances logistiques insuffisantes des CNA et le manque de transparence de la formation de leurs coûts de prestation.  L’ACAME a donc développé avec l’appui de l’Initiative 5PC et Expertise France, un modèle de calcul des coûts logistiques des centrales d’achats permettant de valoriser leurs prestations respectives lors de leur implication dans les programmes des Partenaires pour la fourniture d’intrants pharmaceutiques, et dans le but de se faire rémunérer au juste coût et de façon transparente, les activités concernées (achat-approvisionnement-stockage-distribution).

ASER MINOUNGOU

Mots-clés : ACAME, CNA, Centrale d’achats, coût-logistique, outil, calcul, contractualisation, Fonds Mondial.

Partager